Les Micro-folies : la culture mobile, accessible et interactive

Comment rendre la culture plus démocratique et accessible sur tout le territoire ? 

Temps de lecture :  3 min – 10 Juin 2020 – L’équipe de LaVilleE+


enfant-avec-un-casque-de-realite-virtuelle
Alors que les musées sont souvent situés en ville, le projet micro-folies cherchent à réinventer la culture. Grâce à son modèle d’espace modulable de démocratie culturelle, cette initiative – d’abord testé aux Halles de La Villette – conçoit le musée comme une expérience vécue et vivante. Le visiteur est autant spectateur qu’acteur dans les musées numériques, fablabs et autres espaces conviviales proposés. Plus que proposer une nouvelle forme d’accès à la culture, ce projet veut diffuser cette forme de savoir partout sur le territoire qu’il soit urbain ou rural en adoptant un modèle modulable et temporaire qui permet à n’importe quel espace d’accueillir une telle prestation. Ce sont donc tous les enfants, tous les citoyens, toutes les associations, tous les acteurs culturels et toutes les municipalités qui sont concernés par ce projet d’accès à la culture mais aussi de redynamisation de l’espace.

Un espace modulable de démocratie culturelle

Un visiteur spectateur et acteur

La culture accessible à tous et partout, tel est le mot d’ordre du concept “Micro-folies” imaginé par l’Établissement Public de la Grande Halle de La Villette. Ces lieux atypiques se définissent comme des espaces modulables de démocratie culturelle et d’accès ludique aux œuvres des plus grands musées nationaux. Ces lieux font office à la fois de musée numérique grâce à un écran géant et des tablettes mais aussi de Fablab et d’espace de rencontre et d’apprentissage. Cela permet au visiteur d’être spectateur mais aussi et surtout acteur dans un espace convivial. L’objectif est donc de reconsidérer les oeuvres, leur diffusion et leur rapport aux publics sous une autre forme – même si le numérique dans ce cas de signifie pas dématérialisation de la présence physique.

La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert

André Malraux

Dynamiser les territoires grâce à la culture

Cette initiative de musée de proximité numérique a une visée éducative mais aussi de dynamisation des territoires. La possibilité de créer une micro-folie temporaire permet dans ce cadre de repenser l’utilité d’un espace durant une période donnée. Les personnes peuvent ainsi découvrir cette nouvelle offre et activités mais aussi les espaces environnants. Une médiathèque par exemple peut retrouver du dynamisme grâce à ce projet tout comme des acteurs culturels locaux. C’est donc tout un écosystème qui est impliqué : une réelle offre de démocratie culturelle qui vient créer du lien social. 


La culture hors des grandes villes, sans frontière

Une offre de proximité adaptable

L’objectif est que ce concept soit déployable sur tout le territoire, tant dans des quartiers politique de ville qu’en milieu rural. C’est pourquoi le modèle a été pensé pour être peu onéreux et modulable. Cet espace culturelle aussi bien s’implanter dans une structure déjà existante que dans un bâtiment neuf.

 Le musée numérique nous offre une chance unique de faire circuler les oeuvres conservées dans l’ensemble de nos territoires

Françoise Nyssen, ministre de la Culture (2017-2018) [ARTICLE]

Cette plateforme culturelle s’intègre dans une offre de proximité. Elle permet d’animer le territoire, de réduire les inégalités géographiques et de prendre part à un réseau d’accès à la culture. Les enfants comme les parents partout sur le territoire – urbain et rural – peuvent donc avoir accès à une exposition de Monet ou bien découvrir les statues de Rodin par exemple grâce aux outils numériques interactifs. Cela permet à tous d’être sensibilisé à la culture des musées d’une manière éducative et ludique, même dans les endroits les plus isolés. Cette forme de savoir n’est donc plus réservé à l’urbain grâce au numérique.

“La culture chez vous”, les territoires isolés au centre du projet

De même, la culture rurale peut aussi être mise en avant dans les villes grâce à cet outil. C’est un échange permanent qui permet d’enrichir les citoyens et les territoires. Cela s’inscrit notamment dans le plan gouvernemental “Culture chez vous” qui vise tout particulièrement les territoires culturels prioritaires et les bassins de vie les moins bien dotés en équipements culturels pour l’installation de telles initiatives.

Ce sont déjà plusieurs villes en Guadeloupe comme Saint Martin, la Moule ou la Possession qui ont adopté le musée numérique dans le cadre des Micro-folies mais aussi Sevran, Lille, Bastia, Dreux, Metz, Oyonnax, Narbonne et des dizaines d’autres espaces urbains et ruraux.

Image d’illustration popup inscription newsletter Inspirations Urbaines

Ne manquez plus aucun article du mag Inspirations Urbaines

Chaque mois une sélection d'articles sur les sujets clés de la transformation de la ville et de sa co-construction avec les parties prenantes.

You have Successfully Subscribed!