Un village dans la ville, l’urbanisme de proximité en question

Comment la conception de l’urbain évolue dans le sens d’une plus grande proximité des activités ? Quel est le rôle de la représentation du village dans cette mutation ?

Temps de lecture :  3 min – 7 Octobre – L’équipe de LaVilleE+


Les conceptions de l’urbain et du rural sont traditionnellement opposées. Les différentes migrations ainsi que les activités mondialisées ont homogénéisé les territoires, rendant la ville et les espaces urbains comme la norme. Néanmoins, les dynamiques de village sont toujours ancrées dans les esprits. Le goût pour la proximité est même à l’ordre du jour avec le développement de quartier-village et de la ville du quart d’heure, prônée par Carlos Moreno, pour un territoire plus durable.

Ville et village : des conceptions et dynamiques différentes

La ville, espace impersonnel et saturé ?

La ville est “assimilée à une collectivité dont la régulation, dépourvue de mémoire, est fondée sur l’application aveugle de règles impersonnelles” (Yankel Fijalkow, 2007). Elle peut être vue comme un espace densément peuplé, bitumé, s’opposant à la nature, faisant partie du monde urbain. Les liens sociaux y sont faibles avec une forme d’anomie : une masse d’individus évoluant donc dans l’anonymat. En mouvement perpétuel, cet espace complexe est souvent décrit dans l’imaginaire collectif comme “ne dormant jamais”

L’association et la collaboration de ces différents espaces et villes forment des agglomérations et des métropoles : d’immenses ensembles urbains. La mégalopole en est l’apogée. Ces territoires sont associés à des espaces urbains qui sont le prolongement des centres-villes. C’est un étalement urbain fortement expansif, qui se fait au détriment des zones rurales et des bourgs ruraux. 

Pour aller plus loin : CROISSANCE URBAINE DURABLE : CRÉER, RÉNOVER, DENSIFIER

La notion d’agglomération, au sens de l’article L. 121-8 du code de l’urbanisme, se définit comme un ensemble à caractère urbain composé de quartiers centraux d’une densité relativement importante comprenant un centre-ville ou un bourg et des quartiers de densité moindre, présentant une continuité dans le tissu urbain

Ministère du logement et de l’habitat durable (2015), [source]

Le village, espace convivial et isolé ?

Le village est caractérisé par la valorisation des ressources locales et architecturales issues du passé, la promotion d’espaces publics, l’ouverture à la régulation locale” (Yankel Fijalkow, 2007). C’est un espace peu dense, proche de la nature, faisant partie du monde rural. Il est caractérisé par une faible densité et des activités de proximité. Les liens sociaux y sont forts, dégageant une certaine forme de solidarité, de vivre ensemble, structurée autour de lieux centraux marqués : places, église, commerces ou encore salle de fête. 

« Le village s’organise autour d’un noyau traditionnel, assez important pour avoir une vie propre tout au long de l’année. Le village se distingue du hameau par une taille plus importante et par le fait qu’il accueille encore ou a accueilli des éléments de vie collective, une place de village, une église, quelques commerces de proximité (boulangerie, épicerie) ou service public par exemple, même si ces derniers n’existent plus compte tenu de l’évolution des modes de vie. »

Ministère du logement et de l’habitat durable (2015), [source]

Le village au 21ème siècle, une ville à taille humaine ?

Nouvelles formes de centralité urbaine, des villages dans les villes ?

De nouvelles formes de centralité urbaine se développent avec l’essor de la ville du quart d’heure. C’est une échelle de temps qui permet à mobilité active, à pied ou à vélo, d’être à un quart d’heure des fonctions essentielles de la ville comme s’approvisionner, se loger, se soigner, se divertir ou encore travailler. Il s’agit de recréer une ville, ou plutôt des quartiers à taille humaine, reprenant les dynamiques des liens sociaux forts et des réseaux d’entraide des villages ainsi que des activités mixtes. 

« Qui mieux que le village dans la ville peut relier de manière affective l’habitant et son environnement ? »

Noshis dans son ouvrage signification affective du quartier (1984)

C’est une adaptation de l’esprit du village au 21ème siècle avec la distance courte en cœur de projet. Adapter les dynamiques de proximité à l’espace urbain est essentiel. C’est le quartier-village, préférant le tissu local à l’hypermarché, l’authentique à la modernisation, la sociabilité de proximité à l’anonymat.

Pour aller plus loin : LA VILLE EN RYTHMES : L’ESSOR DU CHRONO-URBANISME, DE LA VILLE DU QUART D’HEURE ET DE LA VILLE MALLÉABLE

 La ville comme un archipel de villages ?

Plus que des villages dans les villes, cette conception doit être vue comme “une ville réticulaire ou maillée, une ville polycentrique” selon Carlos Moreno. La ville est conçue comme un archipel de villages avec des liens très étroits. C’est un maillage très dense de différents centres qui se rassemblent et se complètent dans une logique de démobilité. Plus qu’une question d’organisation urbaine, il s’agit aussi de redécouvrir l’histoire et l’identité des quartiers et de lieux de proximité. Aménager l’espace selon ces projections historiques permet de conserver un certain patrimoine et de territorialiser les activités. Cela n’empêche pas un développement à une plus large échelle. C’est une approche glocale du territoire : penser global, agir local

Pour aller plus loin : PÔLES, FILIÈRES, INNOVATION, FORMATION : QUELLES STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL ET D’ATTRACTIVITÉ ENVISAGER ?

Exemple : La ville de Rueil Malmaison, la ville aux 12 villages

La ville de Rueil-Malmaison est découpée en 12 quartiers appelés village. Tous possèdent leur identité propre ainsi que des activités locales. Chacun dispose d’un conseil constitué de bénévoles s’assurant du bon vivre du territoire. Ces conseils de village font le lien entre les citoyens des villages et la municipalité. Un adjoint territorial, membre du conseil municipal, assure aussi le dialogue permanent avec le conseil de village. De véritables dynamiques de proximité au service de la municipalité !

Image d’illustration popup inscription newsletter Inspirations Urbaines

Ne manquez plus aucun article du mag Inspirations Urbaines

Chaque mois une sélection d'articles sur les sujets clés de la transformation de la ville et de sa co-construction avec les parties prenantes.

You have Successfully Subscribed!